Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


L'euro flambe face au dinar

Publié par The Algerian Speaker sur 13 Septembre 2015, 20:15pm

Les prix du pétrole ont terminé la semaine en baisse. Hier, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 48,17 dollars sur l’Intercontinental exchange (ICE) de Londres, en baisse de 72 cents par rapport à la clôture de jeudi. Et cela malgré un rapport plutôt optimiste de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) faisant état d’une baisse de l’offre américaine.

La production des pays non membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait connaître son repli le plus fort en 24 ans, avec une baisse de près de 0,5 million de barils par jour (mbj) à 57,7 mbj, dont 0,4 mbj pour le seul pétrole de schiste américain, estimait l’AIE dans son rapport mensuel publié vendredi, rapportent plusieurs médias.

Un pétrole à 20 dollars en 2016 ?

Mais le refus de l’Arabie saoudite d’une réunion urgente de l’Opep, comme réclamée par le Venezuela, l’Algérie et l’Iran, a eu une influence négative sur les prix de l’or noir. Et les prévisions ne sont pas bonnes. Les analystes de Goldman Sachs prévoient même un pétrole à 20 dollars en raison du surplus de production qui va continuer à peser lourdement sur les prix. Si le rééquilibrage du marché était trop lent et que les réserves de brut continuent de se remplir, les prix de l’or noir pourraient même descendre à 20 dollars le baril, prévient Goldman Sachs.

Dans ce contexte, la monnaie nationale a terminé en baisse hier vendredi à 119,54 dinars pour un euro contre 118,81 dinars jeudi. Pour le dollar, le dinar s’est légèrement apprécié à 105,77 dinars contre 106,16 dinars la veille.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents