Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Ouverture de l’Opéra d’Alger : Le 9ème concerto pour derbouka d’Amar Saïdani sera donné à la soirée inaugurale (source El Manchar)

Publié par The Algerian Speaker sur 26 Septembre 2015, 11:13am

Catégories : #TGUEMBIR (Rires)

Ouverture de l’Opéra d’Alger : Le 9ème concerto pour derbouka d’Amar Saïdani sera donné à la soirée inaugurale (source El Manchar)

L’opéra d’Alger à Ouled Fayet ouvrira finalement grand ces portes au public en octobre prochain. Pour l’inauguration de cette salle à l’acoustique et au confort ultramodernes, Hamid Boutebbal, son directeur artistique, a concocté un programme de choix qui ne devrait ravir les mélomanes.

Hésitant entre la chevauchée des Walkyries et le lac des cygnes, Boutebbal a fini par opter pour une pièce plus représentative du patrimoine algérien : le fameux 9ème concerto pour derbouka (ou l’hymne à la zerda), de l’actuel secrétaire général du FLN Amar Saïdani. Rappelons que cette œuvre a été composée par l’ex grand drabki durant l’été 1997, alors qu’il animait une série de fêtes de circoncision avec sa troupe dans la localité de Draâ El Mizane. L’œuvre monumentale mobilisera plus de 45 musiciens : 12 bendirs, 10 zornas, 8 karkabous, en plus d’une section de 15 derboukas dirigée par Saïdani lui-même. Les musiciens seront accompagnés de deux meddahate (une mezzo et une soprano) bien connues des cabarets interlopes du littoral algérois. Elles déclameront l’épopée du jeune Omar, petit drabki sans histoires qui, à force de courage et de volonté, fini par s’élever vers les plus hautes sphères de l’État. Des beggara triés sur le volet composeront l’essentiel du parterre VIP. Ils pourront signifier leur appréciation de l’interprétation

musicale et du chant en lançant des liasses de billets de 1000 dinars sur scène ou en se faisant dédier des «khouater». D’autres invités de marques du milieu politique et artistique seront également présents pour l’occasion, parmi lesquels figurent Abdelmalek Sellal, Amar Ghoul, Khalida Toumi, le Comité central du FLN, Fella Ababsa et Kade' Japonais

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents