Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Après avoir dissous le DRS, Bouteflika compte dissoudre l’Algérie pour la remplacer par Chkoupistan (source El Manchar)

Publié par The Algerian Speaker sur 26 Janvier 2016, 08:46am

Catégories : #TGUEMBIR (Rires)

Après avoir dissous le DRS, Bouteflika compte dissoudre l’Algérie pour la remplacer par Chkoupistan (source El Manchar)

Les algériens se sont réveillés avant-hier sur le bruit de l’information explosive qu’ils ont apprise via les médias et réseaux sociaux, à savoir, la publication d’un décret présidentiel selon lequel, le président de la République a pris la décision de dissoudre officiellement, le mythique et légendaire Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS) créé en 1990 en remplacement de la Sécurité Militaire (SM).

Cet organe de l’armée a forgé une véritable légende parmi la population, grâce (ou à cause, c’est selon) notamment, de son non moins légendaire patron, le général de corps d’armée, Mohamed Mediene, alias, Toufik. Ce dernier pour rappel avait été mis à la retraite forcée (et probablement dorée) en septembre dernier, et bon nombre de ses adjoints et collaborateurs ont été écartés, voire, carrément poursuivi devant la justice, à l’instar du général Hassan.

Cette mise à la retraite préfigurait donc la disparition de cet appareil sécuritaire et a permis au président de placer à la tête des renseignements, un de ses hommes de confiance issu du bercail, le général Tartag, alia Bachir.

En remplacement du désormais ex. DRS, le président de la République a acté la création de la DSS (Direction des Services de Sécurité) rattachée directement à la Présidence de la République et non plus à l’état-major comme c’était le cas pour le DRS.

Selon des bruits provenant du palais d’El-Mouradia, délocalisé à Zeralda depuis quelques temps, le président a l’intention de mettre la main définitivement sur le monde du renseignement et de la sécurité. Mais, visiblement, il ne compte s’arrêter là, puisqu’une source bien informée nous a rapporté une information selon laquelle, le président s’apprêterait à signer un nouveau décret actant la dissolution de l’Algérie toute en entière, pour la remplacer par une nouvelle entité dénommée « Chkoupistan ».

Cette démarche vient concrétiser les travaux et réflexions dont le premier-ministre avait fait part il y a quelques mois sur l’éventualité de changer le nom de l’Algérie à Chkoupistan et que nous avions rapporté dans un de nos précédents articles.

Avec ce changement radical, on pourra dire que le pays aura définitivement changé d’existence et sera à ce moment-là façonné à l’image de ses dirigeants

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents