Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


La fille de feu général Smain Lamari intouchable par Nicolas BEAU

Publié par The Algerian Speaker sur 20 Janvier 2016, 12:07pm

Catégories : #Charika Gadra (hacha enaâma)

La fille de feu général Smain Lamari intouchable par Nicolas BEAU

Amal Lamari, la fille du général-major Smaïn Lamari, l’ancien patron de la direction du contre-espionnage au sein du DRS, décédé en 2007, a de grands rêves pour son laboratoire pharmaceutique Pharmalliance. Selon nos sources, elle négocie en ce moment avec un fonds d’investissement américain pour ouvrir son capital à un investisseur étranger. Ce qui lui permettra d’engranger une importante somme. Son laboratoire pourra ainsi assurer son développement en finançant ses investissements futurs. Il est à noter que Pharmalliance est l’une des entreprises pharmaceutiques les plus prospères en Algérie. Mais pour rattraper son retard vis-à-vis de son principal concurrent privé, Biopharm, lequel a ouvert son capital à trois investisseurs étrangers en 2013, Pharmalliance a besoin d’un nouveau souffle managérial et financier. Les affaires de la fille de l’ancien général du DRS, l’une des figures les plus influentes par le passée, ont longtemps suscité une vive polémique en Algérie car beaucoup de soupçons pèsent sur la transparence des fonds ayant permis la création de Pharmalliance. Ceci dit, personne, ni haut responsable ni juge, n’a osé porter la moindre accusation contre la fille du défunt général

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents