Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Avec plus de 800 000 départs à l’étranger depuis 99, les Algériens classés 2e produit d’exportation après les hydrocarbures (source El//Manchar)

Publié par The Algerian Speaker sur 1 Février 2016, 19:40pm

 Avec plus de 800 000 départs à l’étranger depuis 99, les Algériens classés 2e produit d’exportation après les hydrocarbures (source El//Manchar)

C’est un rapport très sérieux produit par des experts de la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) ayant pour thème, l’état des exportations dans le monde, pays par pays et dans lequel, on trouve une information aussi surprenante qu’importante.

Ce rapport qui dresse pour chacun des 192 pays de la planète, les produits d’exportation qu’ils sont en mesure de mettre sur le marché international, indique que l’Algérie, classée 108ème, dispose principalement de deux ressources d’exportation : les hydrocarbures et…les algériens.

En effet, basé sur une observation des données statistiques des pays, en matière d’export, durant une période de 15 ans, le document en question précise que l’Algérie, depuis 1999, a pu diversifier ses produits d’exportation en se lançant dans l’export des personnes, les algériens en l’occurrence. Un produit tellement qualitatif qu’elle a réussi à en exporter plus de 800 000 algériens aux quatre coins du monde.
Le rapport indique également que la courbe d’évolution de l’exportation des algériens, notamment, la tranche des 19-40 ans, a connu une ascension remarquable à partir des années 2001-2002 et n’a cessé depuis de progresser.

Des pics ont même été observés sur les années 2004, 2009 et 2015 (plus précisément, sur les mois de mai-juin-juillet de chacune de ces années).

« Cette progression est toujours d’actualité, selon l’un des rapporteurs de la CNUCED, et nous pensons que cela vient à point pour l’Algérie car, comme tout le monde le sait, s’appuyer uniquement sur les revenus des exportations des hydrocarbures est un pari fort dangereux pour ce pays. Il était donc grand temps que les autorités envisagent une solution alternative qui permettrait de faire entrer plus d’argent dans les caisses de l’Etat. ».

Vraisemblablement, la parade a été trouvée par nos dirigeants qui, voyant le danger de la baisse des revenus pétroliers arriver, ont préféré renflouer les caisses en réduisant le nombre d’habitants. Une opération visiblement gagnante pour tout le monde.
Fin de la conversation

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents