Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Les clans algériens se disputent le pactole de la téléphonie (source RMA)

Publié par The Algerian Speaker sur 18 Février 2016, 17:16pm

Catégories : #DEBATS A BATONS ROMPUS(hiwar bila houdoud)

Les clans algériens se disputent le pactole de la téléphonie (source RMA)

Le leader de la téléphonie, l’opérateur Djezzy, fait l’objet d’une vaste campagne de déstabilisation

A Alger, les luttes de clan font rage entre les nouveaux maitres du pouvoir, notamment le clan Bouteflika, et les anciens protégés des redoutables services algériens, le DRS du général Tewfik aujourd’hui à la retraite et impuissant à défendre les privilèges de ses anciens amis. Ainsi l’opérateur Djezzy, le leader du secteur de la téléphone mobile en Algérie, a vu ses partenaires traditionnels écartés au profit du fils d’un des principaux conseillers du président Bouteflika, Mohamed Rougad. D’où une très virulente campagne de déstabilisation menée tambour battant par les premiers contre l’enseigne de téléphonie accusée d’entretenir des relations troubles avec les intérèts israéliens. Lesquels sont perçus en Algérie comme l’image du diable en personne.

Place aux « fils de »

Le fiston du conseiller de la Présidence, Lakhdar Marhoune Rougab, est le co-gérant et co-propriétaire d’une agence de communication qui a pignon sur rue à Alger, Allégorie TV. Cette agence dirige les projets de communication les plus importants de Djezzy, un véritable pactole. Ainsi l’ami Rougab organise chaque année de l’événement phare « Fikra » qui regroupe les meilleurs talents algériens dans le business et les autres secteurs. Grâce à Djezzy, cette agence est devenue une véritable vache à lait.

Mais cette réussite n’apas fait le bonheur d’autres acteurs de la communication à Alger qui avait initialement des contrats avec Djezzy. Le plus grand perdant s’appelle Réda Mehegueni, le patron de VOX Algérie. Cette agence de communication coopérait avec Djezzy en gérant des centres d’appels et en faisant main basse sur les 080, des numéros de jeux. A l’époque, Reda Mehegueni avait les meilleures relations avec Hamraoui Habib Chawki, l’ancien Directeur général de l’ENTV, la chaîne de télévision étatique, et surtout avec un paquet de colonels du DRS, qui avaient la mainmise sur l’ensemble des médias en Algérie.

Contre attaque sur Beur TV

A son heure de gloire, Réda Mehegueni avait racheté une partie du capital de la chaîne de télévision Beur TV, fondée dans les années 1980 par le franco-algérien Nacet Kettane, que François Hollande vient de nommer ay Conseil Economique et Social. Les deux hommes ne s’entendent plus, Nacer Kettane, présent à Alger ces derniers jours, tente aujourd’hui de récupérer la marque qui lui appartient.

En attendant, une campagne est lancée par Reda Mehegueni pour associer la marque Djezzy à Mikhail Fridman, le milliardaire russe proche d’Israel Ce personnage est en effet propriétaire de Vimpelcom, l’actionnaire majoritaire de Djezzy. Lors des conférences de presse, des journalistes de Beur TV brandissent des pancartes accusant Djezzy de financer indirectement le sionisme. L’opinion publique s’empare de cette polémique et Djezzy se retrouve au coeur d’une très vive polémique.

Comment la famille Rougab, père et fils, vont aider les managers de Djezzy à s’en sortir face à cette virulente campagne? La Présidence interviendra-t)elle? Un beau match en perspective.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents