Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Classifcation au Patrimoine Culturel National de la Maison de Taous Amrouche à Ighil Ali à 80kms de Bejaia

Publié par The Algerian Speaker sur 18 Mars 2016, 16:22pm

Catégories : #TAKAFA (Culture)

Classifcation au Patrimoine Culturel National de la Maison de Taous Amrouche à Ighil Ali à 80kms de Bejaia

La maison ayant vu naître, la chanteuse, artiste et écrivaine Taos Amrouche, sise à Ighil Ali, à 80 km à l’ouest de Bejaïa, sera soumise à une procédure de classification "imminente" dans le patrimoine culturel national, a annoncé mardi Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture.

"Elle fait partie de notre identité et participe de la mémoire culturelle collective", a-t-il indiqué tout en passant en revue cette bâtisse, presque en ruine, à l’instar du reste de tout le patrimoine des Amrouche, quasi-abandonné.

Selon les membres de l’association "Taos et Jean el Mouhoub Amrouche, le lieu y a vu naître aussi, en plus de Taos, son Frère Jean el Mouhoub, qui, outre sa renommée d’écrivain, a été un ardent défenseur de la cause algérienne pour la libération nationale.

Taos, disparue à l’âge de 63 ans (1919-1976) a légué plusieurs œuvres littéraires dont trois romans à succès (Jacinthe noire, Rue des Tambourins et solitude ma mère). Elle est aussi l'auteure d'un recueil de poésie et de contes kabyles "le grain magique". Elle a fait également la collection et le recueil de chants kabyles, auto-interprété grâce à sa voix que d’aucun considèrent "magique".

Sa prégnance dans la culture locale est telle Amla wilaya a pris soin récemment d’introduire un dossier pour baptiser la maison de la culture de Bejaia à son nom. Un hommage à la femme et à son oeuvre.

Classifcation au Patrimoine Culturel National de la Maison de Taous Amrouche à Ighil Ali à 80kms de Bejaia

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents