Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Pour en finir avec la manipulation du terme "Zouaves" par Fawzi SADALLAH

Publié par The Algerian Speaker sur 25 Mai 2016, 07:42am

Des zouaves à Oran: un mélange multinational
Des zouaves à Oran: un mélange multinational

On a beaucoup spéculé au sujet des Zouaves et les origines de ce corps. On peut voir dans ces images des zouaves en chair et en or. Ils font partie d'un régiment qui a été créé en août 1830 avec un effectif qui, au mieux, ne dépassait pas 500 personnes ... 10 ans plus tard, il a évolué à 4000 à 5000 hommes, une bonne partie d'entre eux n'étaient pas des Algériens. A partir de ce moment, le corps des Zouaves s'est de plus en plus européanisé.

Cette expérience au sein de l'armée coloniale française a fait des émules dans d'autres pays, du Brésil à la Pologne, qui ont créé leurs propres Zouaves. De nos jours encore, partout dans le monde, y compris dans la marine US, des gens n'ayant pu se frayer un chemin vers la stabilité et la réussite sociale s'engagent dans l'armée qui assure le toit, le manger et un peu de sécurité.

Les Zouaves ont été le plus souvent recrutés sur cette base. Il est possible que certains aient été animés par le ressentiment contre les pseudos "Turcs" ou avaient des comptes à régler avec leurs communautés, mais cela des cas individuels limités...

Il faut rappeler ces vérités historiques car aujourd'hui, sur fond de crise politique, des Algériens ont tendance à faire feu de tout bois, à tout manipuler, y compris leur propre histoire. Mais l'histoire ne s'écrit pas par les manipulateurs. Elle fait la part des faits et nous devons les rappeler avec d'autant plus de force que dans le brouhaha des conflits et des règlements de comptes, on a du mal à faire entendre les voix de la raison et de la vérité...

Ce n'est pas un hasard que le sujet des "Zouaves" suscite, sur les réseaux sociaux, une passion soudaine ces temps-ci. On n'en parlait pas quand le pays vivait dans une relative stabilité... Nous traversons une période de crise grave et ces périodes-là donnent souvent naissance des aberrations et des "mal-informations" qui ajoutent aux complications et les nourrissent.

La manipulation du terme "Zouaves" en fait partie... La discorde, quand elle mine une communauté, s'installe à plusieurs niveaux et notamment celui des termes utilisés. Cela a donné lieu, dans les années 90, à une guerre cruelle et une terrible régression...

Pour terminer, il faut rappeler que les corps des Zouaves, créé en août 1830 par un arrêté datant du 1er octobre 1830 comprenait aussi bien s "Arabes", des "Kabyles", des "Kouloughlis issus de mariages algéro-ottomans, des "Turcs", des noirs autochtones ou subsahariens... L'encadrement était bien évidemment français, dont les acteurs les plus "brillants" furent les fameux criminels Cavaignac et Lamoricière.

Histoire d'en finir avec cette manipulation honteuse et anachronique du terme des Zouaves.

zouave bresilien

zouave bresilien

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents