Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Algérie, l’incroyable colère de madame Farida Sellal (SOURCE RMA)

Publié par The Algerian Speaker sur 20 Juin 2016, 13:12pm

Catégories : #CHI IDDAHAKK ou CHI IBBEKKI

Algérie, l’incroyable colère de madame Farida Sellal (SOURCE RMA)

Farida Sellal, la femme du Premier ministre, a exprimé avec véhémence sa colère contre les médias algériens sur les réseaux sociaux. Avec son profil Facebook anonyme, intitulé Min Ajlika, madame Sellal s’en est violemment pris à un article du site d’information Tout sur l’Algérie traitant des 50 artistes touaregs que l’association “Sauver L’Imzad”, dirigée par Farida Sellal, a déplacé jusqu’à Alger au niveau de la promenade maritime d’Alger, les Sablettes. Farida Sellal, avec son profil anonyme, a tancé sévèrement la journaliste de Tout sur l’Algérie qui a réalisé le reportage en question où elle ne fait pas suffisamment de louanges pour l’association de madame Sellal. La femme du Premier ministre algérien est allé jusqu’à s’en prendre à la personne de la journaliste auteur de ce reportage. Les commentaires et observateurs algériens qui connaissent ce profil Facebook de madame Sellal ont été étonnés par cette violence inouïe. Dans les salons du sérail algérien, “les polémiques cybernétiques” de madame Sellal suscitent la controverse et beaucoup s’interrogent sur la capacité d’Abdelmalek Sellal à gérer cette épouse qui “tire” sur ce qui ne lui plaît pas.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents