Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Il y a deux cent ans, la mort du légendaire Raïs Hamidou par SADALLAH Fawzi

Publié par The Algerian Speaker sur 1 Juin 2016, 11:13am

Catégories : #HISTOIRE (KAN YA MAKAN FI KADIM AZAMANE

Il y a deux cent ans, la mort du légendaire Raïs Hamidou par SADALLAH Fawzi

Il y a deux siècles exactement, le 17 juin 1815 précisément, Raïs Hamidou, le grand corsaire/amiral le plus célèbre et le plus populaire de l'Histoire de l'Algérie, a été tué au cours d'une grande et historique bataille navale contre une flotte américaine au détroit de Gibraltar (Jabal Tariq).

Le grand corsaire avait été atteint par un boulet tiré d'un navire adverse. Son corps a été jeté à la mer par ses compagnons comme il l'avait souhaité. Ou plutôt comme il l'avait fermement ordonné à ses lieutenants.

Ce fier corsaire n'envisageait pas l'idée de tomber prisonnier de son adversaire américain l'Amiral Stephen Decatur qui brûlait d'envie de le connaitre. Il ne voulait pas non plus lui offrir la possibilité de poser devant son corps.

Né en 1777, Hamidou est devenu légendaire en méditerranée pour sa maîtrise de l'art de la guerre navale.

Aujourd'hui, son verger, Djenane, est englobé dans un petit hôpital à El-Biar, sur les hauteurs d'Alger connu de Djenane Arrayis Hamidou.

Ce Djenane a été occupé au début du mois de juillet 1830 par le général De Bourmont, le commandant en chef de l'armée française coloniale qui a envahi l'Algérie. C'était le début d'une occupation qui durera jusqu'en 1962.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents