Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Les roitelets socialistes du Quai d’Orsay en échec ! Par Nicolas BEAU

Publié par The Algerian Speaker sur 7 Juin 2016, 19:20pm

Catégories : #DEBATS A BATONS ROMPUS(hiwar bila houdoud)

Les roitelets socialistes du Quai d’Orsay en échec ! Par Nicolas BEAU

“Mondafrique” avait raconté comment Sameh Safty, consul général d’origine égyptienne, avait été rappelé brutalement de la ville d’Annaba en Algérie en 2014, au terme de ce qui ressemble fort à une cabale des petits chefs du Quai d’Orsay. Ce diplomate apprécié par la communauté française qui s’est fendue d’une pétition en sa faveur après son départ forcé, vient d’obtenir du Tribunal administratif l’annulation de son renvoi et devrait être nommé prochainement aux fonctions enviées de consul général à Bilbao. En revanche, le consul général nommé à sa place a du être rappelé précipitamment à la suite d’un comportement jugé scandaleux.

Ces mutations successives font un peu désordre. Elles ne sont pas à mettre à l’actif de l’inspection générale du Quai d’Orsay dirigée par Xavier Driencourt, le beau frère de Jean Louis Debré qui fut nommé en mars 2012 au poste prestigieux d’inspecteur général des Affaires Etrangères par Alain Juppé. Ce juppéiste pur jus, ancien ambassadeur à Alger de 2008 à 2012 (et qui connait parfaitement la situation à Annaba), n’en est pas à son premier coup fourré. Il avait obtenu la tête, voici deux ans, d’un autre diplomate issu de la diversité, Zaïr Kaddadouche, alors ambassadeur à Andorre et qui eut droit également à un rapport calamiteux et partisan de l’Inspection générale avant de démissionner, totalement blessé par tant d’acharnement.

Déroute en rase campagne

Le crime de Sameh Safty qui lui valut un temps l’opprobe de ses chefs fut d’avoir éloigné un “grand électeur” socialiste des “Français de l’étranger”, Fouad Hasnaoui, qui disposait de bureaux au sein même du consulat. ” Il importait pour Safty de ne pas mélanger les fonctions diplomatiques et les réseaux militants”, explique un de ses proches. Cette initiative sans grande conséquence couta pourtant cher à l’ancien consul à Annaba! Le très socialiste Hasnaoui s’est confié immédiatement à la ministre déléguée aux Français de l’étranger, la très socialiste Hélène Conway-Mouret. Cette dernière est née à Bone, du nom que portait Annaba à l’époque de la colonisation française, et a été recasée en mai 2014 comme sénatrice des Français de l’Etranger. C’est dire que la dame était attentive aux petits tracas causés à un grand électeur de sa ville natale!

L’ex ministre devenue sénatrice a-t-elle fait jouer quelques relations militantes ou syndicales, du genre de la CFDT, au sein du Quai d’Orsay? En un tour de main en tout cas, l’inspection générale du Quai envoya une mission à Annaba. Dès le retour des inspecteurs à Paris, le consul général Sameh Safty fut prié de faire ses bagages.

Dissensions au Quai.

Le vent tourne. Le Directeur Général de l’Administration, Yves Saint-Geours, qui vient d’être nommé depuis ambassadeur en Espagne, a proposé à l’ancien proscrit, Sameh Safty, de le rejoindre comme consul général à Bilbao.

Le décret de nomination a été tout juste signé, une sorte de gifle pour les petits chefs du Quai d’Orsay empêtrés dans la sombre collusion des réseaux socialistes et juppéistes au sein du Quai d’Orsay durant le règne, quatre ans durant, de Laurent (Fabius) le Magnifique.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents