Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Communiqué de presse de l'association DARE (diaspora des Algériens résidant à l'étranger)

Publié par The Algerian Speaker sur 23 Août 2016, 08:19am

Catégories : #CHI IDDAHAKK ou CHI IBBEKKI

Communiqué de presse de l'association DARE (diaspora des Algériens résidant à l'étranger)

L’association DARE, Diaspora des Algériens résidant à l’étranger, a aujourd’hui saisie Monsieur le Premier Ministre, Monsieur SELLAL, par lettre et par fax, afin de lui demander de présenter une loi pour une meilleure représentativité des Algériens de l’étranger au Parlement.
Une volonté de plus juste représentation anime cette saisine.
En effet, le nombre de parlementaires en France est loin de refléter la réalité car une bonne partie des citoyens et citoyennes algériens, notamment les nouvelles générations, sont absents du processus électoral. En outre, plus de 50% de la population des résidents à l’étranger sont des résidentes.
Pour la Diaspora des Algériens résidant à l’Etranger, il est primordial que les élus parlementaires soient représentatifs de toute la population.
Actuellement pour 3 millions, il n’y a que 5 députés dont une femme.
Il est donc évident que le nombre d’élus et de circonscriptions n’est pas adapté à l’évolution démographique de notre population.
La Communauté algérienne de France constate que si une règle de proportionnalité venait à être appliquée, il faudrait plus de 30 parlementaires pour ces 3 millions d’Algériens résidents en France.
Une règle de proportionnalité devrait permettre l’élection d’un parlementaire pour 100 000 citoyens et citoyennes inscrits sur les listes électorales pour les consulats d’Algérie en France, en respectant la parité homme/femme.
Un devoir de mémoire rappelle que les algériens et algériennes de l’étranger ont participé à l’indépendance de l’Algérie.
En outre, l’effort de modernisation actuelle doit impliquer toutes les composantes de la société, en particulier sa communauté de l'étranger, en vue d'apporter une dynamique politique indispensable à la démocratisation de notre pays, qui ne peut pas rester sourd à cette demande.
Les Représentants de l’Association de la Diaspora des Algériens Résidants à l’Etranger (DARE)
Abdel-Malik Djermoune, président
Otman Douidi, vice-président

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents