Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Hay likoum... Dirouha kedid ! Traduction : elle est à vous, faites en de la viande sechée !

Publié par The Algerian Speaker sur 19 Novembre 2013, 15:54pm

Catégories : #Mayna de Algerian speaker

    assezC’est déjà la fin du monde ? Ce qui me fait dire cela c’est cette légende figurant dans le saint Coran où il est dit que la fin du monde surviendra quand deux nains nommés hadjoudj et madjoudj descendront sur terre, c’est triste. Non ! Quand même l’Algérie n’est pas le monde ! En Algérie nos nains « décideurs » s’appellent abdelaziz (l’être cher) et said (joyeux) et, j’espère que ce n’est quand même pas eux, ne leur attribuons pas ce « privilège ». Un nain handicapé en fauteuil roulant maintenu en vie je ne sais par quel miracle doté d’un frère à peine plus grand mais aussi hargneux  et voyou en sus. La « ripoublik » Algérienne « démocratique et populaire » (sur le papier seulement malheureusement) a de quoi s’en faire. Je pense qu’on a touché le fond de l’idiotie et de l’hypocrisie en sus. Nous laisser manipuler de la sorte sans réagir sous prétexte qu’on a déjà connu l’enfer pendant les années noires, c’est idiot. Hier, dans un passé récent, l’Algérien se devait de choisir entre la peste et le choléra aujourd’hui on l’oblige à faire le choix toujours entre deux maladies infectieuses au choix demain cela sera sûrement baisser la tête ou disparaitre. Quand l’Algérien pourra t-il disposer de son destin ? Devrait-il abdiquer et toujours se soumettre ? Accepter de vivre à genoux dans son propre pays serait désastreux. On en a connu des colonisations depuis la nuit des temps plusieurs civilisations se sont succédées sur cette contrée si chère et si attrayante pour d’autres. On a eu droit aux Phéniciens, Romains, Vandales, Byzantins, Arabes, Andalous, Ottomans, Français et pour finir des colonisations tribales bien de chez nous scindées en deux groupes. Un coup c’est  le groupe surnommé BTS (Batna, Tébessa, Souk Ahras), l’autre c’est le clan de Oujda mais communément appelés les groupes de l’est et de l’ouest. En fait, depuis 1962 année de notre pseudo-indépendance, on a l’impression d’assister à un match de tennis entre les 2 armées des frontières est et ouest en tant que spectateurs bien sûr applaudissant quand il y a un bel échange mais malheureusement les joueurs étant d’un niveau faible, la balle vient souvent s’écraser contre le filet ou se perdre dans les gradins faisant de temps à autre des victimes malgré ça l’arbitre du match ne veut pas arrêter le massacre, tout au plus, se contente t-il de sermonner les ramasseurs de balles leur faisant porter le chapeau et ainsi ces derniers deviennent les boucs émissaires de la pitoyable mascarade nationale qu’ils subissent depuis 1962. Ces derniers ne réussiront qu’à copier l’exemple donné. Ainsi va l’histoire devenant un eternel recommencement toujours sous l’œil d’un public hagard qui ne fait que suivre la balle des yeux un coup à droite un autre à gauche et quand elle bute sur le filet, on s’enfonce un peu plus dans nos sièges de  spectateurs toujours aussi « concernés » par cet arbitrage complaisant à souhait qui continue d’assumer son rôle de « modérateur » au sein de cette mascarade nationale feignant d’ignorer l’incompétence des deux protagonistes évoluant sur le court et lui même. Doit-on subir cette ignominie toute notre vie et celle des générations à venir ? Qu’on se dise que jamais on n ‘a connu de liberté dans le sens propre du terme. Les colonisateurs depuis la nuit des temps sont venus chez nous pour différentes raisons les unes plus farfelues que les autres. Certains disaient qu’ils nous ramenaient la civilisation d’autres nous ramenaient soi-disant la religion mais tous sont restés malheureusement ! Le savoir, la religion c’est noble mais une dictature bien de chez nous pour couronner le tout, c’est pourquoi faire ? Je répondrai citant Einstein mais en remplaçant le monde par notre pays : l’Algérie ne sera pas détruite par ceux qui lui font du mal mais par ceux qui regardent sans rien faire. Emile Zola, n’a-t-il pas dit aussi, je le cite « le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple ». Les grands hommes ont beau dire mais le malintentionné est toujours là pour accomplir ses bases besognes fussent-elles au détriment de ses congénères. Pour revenir à nos deux nains « judas indélicats » qui ont l’air de croire que l’Algérie est une monarchie. Sous l’ère des boutef, jamais il s’est avéré autant de cas de malversation à commencer par chakib khelil et la vache à traire de l’Algérie : sonatrach et l’autoroute est-ouest la plus chère au monde en occultant l’affaire Khalifa et bien d’autres aussi minables les unes que les autres. Commençons par l’ex ministre des industries lourdes et des recherches minières le sieur chakib khelil cet Américano Maroco Algérien ancien camarade de bouteflika à Oujda (Maroc) envoyé faire des études en France d’abord et aux USA par la suite par le front de libération nationale (FLN) dans le cadre de la formation des dirigeants de la future « nation Algérienne ». Ne sait-il pas dit que c’est grâce à l’Algérie et à ses concitoyens  qu’il a pu faire ces hautes études ? Comment se fait-il que bouteflika le sachant que cette personne est un Algéro-Marocco-Américain lui ai confié le portefeuille d’un ministère aussi stratégique lui permettant de pouvoir brader le pays aux Américains et leurs disciples et se servir au passage ? A t-on vu les Américains extrader un des leurs ? Ce monsieur et bien d’autres acolytes ont l’impression que l’Algérie est leur bien privé. Cette personne et son clan de maffieux ne ce sont pas arrêter seulement aux industries lourdes mais ce sont aussi attaqués à l’art en substituant de 174 œuvres picturales d’une valeur de 700.000 dollars que Juanita Guccione (1904-1999) à fait don à l’Algérie et que ce Môssieur a acheté par le biais de Sonatrach pour 200.000 malheureux dollars. Mais la donation a été faite à l’Algérie et ses enfants pas à Sonatrach ! D’ailleurs on ne retrouve cette donation nulle part, ni dans les salles d’attentes de la Sonatrach ni dans son patrimoine, les tableaux auraient dû se retrouver dans les musées Algériens. L’exportation frauduleuse de métaux ferreux et non ferreux neuf et de seconde main  à partir du port de Ténès et autres. Farid Bedjaoui illustre inconnu hier seulement neveu d’un ex ministre et ancien juge au tribunal international de la Haye qui prétend avec un aplomb extraordinaire que son nom a été Sali par les medias nationaux et internationaux. On voudrait dire à Mohamed Bedjaoui que les seules personnes qui ont Sali le nom des Bedjaoui est une personne du même nom du prénom de Farid et une autre qui n’est que votre fils qui c’est occupé de la vente d’actifs au profit de l’Algérie et des décideurs. En parlant de nouvelles générations si on se fiait à Said Bouteflika le frère de Abdelaziz le Président de..., Smintcho ou Amar Saidani, du chemin nous reste à faire. Hélas, le combat continu malheureusement, le repos du guerrier sera pour une autre fois…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents