Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Le consulat d’Algérie à Casablanca pris d’assaut : Un acte grave et injustifié (source El Watan DZ)

Publié par The Algerian Speaker sur 2 Novembre 2013, 12:45pm

Catégories : #DEBATS A BATONS ROMPUS(hiwar bila houdoud)

Le consulat d’Algérie à Casablanca a été pris d’assaut, hier, par des manifestants qui ont pénétré à l’intérieur de l’enceinte et enlevé de son mât le drapeau algérien. Ces activistes (dont un militant aurait été arrêté par une police marocaine pourtant passive) appartiennent au Mouvement de la jeunesse royale, une organisation satellite proche du makhzen.  
Hier, le consulat d’Algérie à Casablanca a été attaqué par un groupe d’une dizaine de jeunes surexcités, devant la passivité apparente de la police de sa majesté. Des activistes en transes scandaient des slogans hostiles à l’Algérie. Une vidéo a été mise en ligne, dont la teneur est confirmée par le site d’informations marocain Demain Online. «Les manifestants scandaient ‘drapeau in’zel’ (le drapeau doit tomber) et exhibaient des drapeaux marocains», a commenté ce site, ainsi qu’on peut le voir sur la dite vidéo. «Devant plusieurs policiers, un homme escalade la grille et pénètre dans l’enceinte de l’ambassade. Puis il escalade l’un des murs de l’édifice, se dirige vers le mât où est accroché le drapeau algérien et l’arrache, sous les applaudissements de la foule. ‘Aâcha al malik’ (vive le roi), entend-on», selon la même source qui décrit la scène.
Selon nos informations, ces jeunes appartiennent au Mouvement de la jeunesse royale, une organisation satellite du makhzen. Un manifestant – celui qui était derrière l’arrachage de l’emblème national – aurait été arrêté par la police. «Il s’appelle Hamid Naânaâ, un émigré marocain établi en Italie et faisant partie du Mouvement de la jeunesse royale. Tout cela s’est produit devant des policiers inertes», a précisé notre source.
Nos tentatives d’entrer en contact avec l’ambassade d’Algérie à Rabat, hier après-midi, ont été infructueuses. Seul notre consulat à Oujda nous répond ; mais une voix au bout du fil rétorque : «Aujourd’hui, c’est le 1er Novembre, il n’y a aucun fonctionnaire dans le bâtiment…» Et de s’excuser : «Je ne suis pas habilité à vous donner plus d’informations.»
Selon ce Mouvement de la jeunesse royale, la réaction des jeunes est survenue «après le discours provocateur de Bouteflika à l’encontre du Maroc».
 
   
  
     
Visitez le site suivant et vous verrez bien ou se situe le problème http://sebtamlilya.org/sebtmli.html. La reponse est simple, quand il s'agit d'entamer une partie de bras de fer avec ses maitres, on fait machine arrière         
       

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents