27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 13:55

famille-dz.jpgCohabitation, partage des dépenses et des tâches domestiques, rapports parents-enfants créent des tensions et des problèmes de communication dans la famille algérienne. Un  magister de psychologie aborde cette question pertinente à travers une enquête  effectuée à Aïn Defla au moyen  d'entretiens menés auprès d’un échantillon de 100 personnes représentant  des familles appartenant à plusieurs milieux sociaux.

L’auteur nous explique que les études sur la famille restent négligeables dans notre société, particulièrement dans ses aspects communicationnels. La construction des liens à l’intérieur de la famille est complexe et se met en place par deux processus d’échanges où le premier est social et apparent, et le second qui est plus intime est lié à la psychologie de chaque individu. Ce dernier constitue selon l’auteur l’élément le plus important et le plus pertinent dans la création du lien et de son évolution à l’intérieur de la famille.
L’action de communiquer prend plusieurs formes telles que  la parole, le langage du corps mais également le silence, et chaque aspect intègre une multitude de critères, créant une dynamique communicationnelle continue  c'est-à- dire une manière particulière de se conduire avec les autres. Cette dynamique prend forme  selon les rôles que joue chaque membre de la famille et découle de valeurs et de références multiples qui varient d’un individu à l’autre. 
L’auteur met en avant le fait que la famille algérienne est en situation de dualité entre modernité et tradition, où elle essaye en même temps de se construire comme entité s’ouvrant sur la modernité et de conserver les éléments traditionnels de l’organisation familiale. 
Elle s’articule donc autour de deux modèles, celui de la famille nucléaire et celui de la famillefamille élargie et reste marquée par l'introduction de nouveaux facteurs, tels que l’instruction des parents, l’accès de la femme au monde du travail, les problèmes de logement. Avec les transformations que connait la société algérienne sur le plan socio-économique mais également culturel, on voit s’installer de nouvelles valeurs, celles de l’individualisme et de l’autonomie qui redéfinissent le statut et le rôle de chaque personne à l’intérieur d’une même famille. Ces changement influent sur le tissu relationnel, et modifient les processus de communication ; de nouveaux obstacles apparaissent alors, particulièrement au sein de la famille élargie. 
Dans cette étude  l’accent est porté sur les stratégies mises en place par les membres de la famille, plus précisément lors des relations de l’épouse et de sa belle-famille, mais aussi lors des rapports parents/enfants.
L'auteur arrive à plusieurs conclusions :
• Les diverses transformations qu’à connues la société algérienne ont eu un impact direct sur l’organisation de la famille et sa manière de communiquer. Celle-ci  tendrait aujourd’hui vers plus de démocratie notamment par rapport aux rôles hommes/femmes.
 
• Il y a un désir d’ouverture de la famille algérienne sur de nouveaux modes de communication mais aussi le maintien du modèle d’organisation traditionnel en son sein. La famille connait ainsi une phase transitoire où elle essaye de se construire une nouvelle identité.
 
• La famille algérienne s’inscrit dans schéma "hybride", oscillant entre la modèle nucléaire et le
modèle élargi. Elle tente d’acquérir plus de modernité dans ses fonctions d’échange et de communication et essaye de préserver son encrage religieux et culturel, empreint de solidarité sociale, d’entraide entre parents et enfants, même après le mariage.
 
• La communication est également complexe par rapport aux problèmes matériels ; le chômage, la promiscuité due au logement et le partage des frais au sein de a famille élargie constituent les principales sources de problèmes.
 
• L’un des obstacles communicationnels majeurs, est le manque d’écoute des différents membres de la famille où chacun essaye de satisfaire ses propres besoins en négligeant ceux des autres. Il y a très souvent des faiblesses du processus expressif et des ambiguïtés ainsi que contradictions dans les messages transmis, qui faussent la communication au sein de la famille.
 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Kassaman binnazilat ilmahiqat...!
  • Kassaman binnazilat ilmahiqat...!
  • : Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt !
  • Contact

Rechercher

Catégories

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog