Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Partenariat Ludeco-FAPH en faveur des enfants handicapés, des jouets pour communiquer (source El Watan DZ)

Publié par The Algerian Speaker sur 24 Octobre 2013, 11:56am

Catégories : #DEBATS A BATONS ROMPUS(hiwar bila houdoud)

CHAISE ROULANTE DZLe jeu est pour l’enfant une activité naturelle, voire instinctive, par excellence. «Dès lors, quel meilleur vecteur pour les enfants ‘en situation extraordinaire’ afin qu’ils puissent communiquer !» affirme Hussein Aït Ouyahia, fondateur et président de l’ONG LudEco, GiocaSolida.

Cette association suisse, créée en 1994 et activant dans de nombreux pays, a ainsi présenté hier, lors d’un atelier organisé conjointement avec la Fédération algérienne des personnes handicapées (FAPH), sa Ludothèque mobile GiocaSolida (LMG). «Ces jouets, fruits de collectes organisées auprès d’enfants scolarisés, sont ensuite traités dans des ateliers spécialisés et regroupés dans une ludothèque à destination d’enfants en difficulté, qu’ils soient traumatisés et en détresse ou qu’ils souffrent d’un handicap», explique M. Aït Ouyahia. Cette expérience s’est d’ores et déjà révélée concluante dans plusieurs centres médico-pédagogiques (CMP) algériens.

Des centaines de jouets ont été remis à la FAPH en vue de l’équipement de l’espace de socialisation dédié aux enfants en situation de handicap de ses nouveaux locaux de Dély Ibrahim. «L’espace de socialisation est un milieu protégé, artificiellement créé, dans lequel on évalue les aptitudes de l’enfant. On décode ainsi des habitudes de vie exprimées par lui-même, et ce, par le biais des jouets», souligne Ahcène Boufekroune, chargé du projet «Accompagnement de la scolarisation des enfants handicapés». «Ce qui permettra aux professionnels d’établir un projet personnalisé à chaque enfant et déterminera le type d’apprentissage idoine», poursuit-il.

Cet espace est l’une des étapes d’un vaste projet initié par le mouvement associatif afin d’aboutir à une «intégration» réelle des personnes à «besoins supplémentaires» et tout particulièrement les plus jeunes. A terme, ce programme multidisciplinaire aboutira à une amélioration de la prise en charge des différents handicaps. «Il est impératif d’instaurer un dépistage de tous les nouveau-nés, cela permettra une prise en charge précoce et réduira ainsi la lourdeur des déficiences. Et, après une scolarisation établie sur la base d’un projet pédagogique individualisé selon ses capacités et ses défaillances, l’objectif est une intégration réelle dans la ‘vraie’ vie», explique Atika El Mamri, présidente de la FAPH

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents